« Le vent se lève »

Exposition de la collection
A partir du 7 mars
Vernissage vendredi 6 mars, 18h30

« Le vent se lève » met l’accent sur les relations que l’humanité entretient avec sa planète, des relations complexes, ambivalentes, cruelles parfois ou porteuses d’espoir.
Au fil des nouvelles acquisitions d’œuvres aujourd’hui particulièrement en prise avec le monde, et en écho à de plus anciennes qui traduisent cette pensée en marche de longue date, le public peut envisager les différents regards, émerveillés, inquiets, conscients toujours que les artistes portent sur le monde.

Pour envisager cette accélération du temps, du temps long de la géologie à celui d’aujourd’hui, chimique, où l’action de l’homme engendre la précipitation des réactions climatiques, nous suivons, tel un fil conducteur, la question de la marche.

Peintures, photographies, films et installations nous amènent à penser nos relations à la Terre, celle que nous arpentons comme celle que nous transformons.

Présentation de l’accrochage par Alexia Fabre, conservatrice en chef
Exposition « Le vent se lève »
PDF - 256.1 ko
Télécharger

 

Invitation au vernissage
Vendredi 6 mars
PDF - 24.9 ko
Télécharger

Présentation

Pour le dixième accrochage de sa collection, en cette quinzième année d’existence, le MAC VAL a choisi d’explorer les rapports de l’humain à la Terre, son socle et sa source de vie. Comment traduire les enjeux de cette appartenance au Monde ? Quels sont les symboles et les vestiges d’une aventure terrestre ? Comment témoigner des risques de la vie dans un univers si intime et vaste à la fois ?
Sur cette Terre l’Homme chemine, conquiert, s’approprie et détruit dans un même mouvement. Mais à travers l’action de la marche, il prend la mesure de son rapport au monde et revendique. Les œuvres de l’exposition évoquent la complexité et l’ambivalence des usages et des pratiques de la Terre, tantôt respectueux, souvent criminels.

Si ce recueil d’œuvres transcrit différentes facettes d’une histoire que les hommes façonnent et dont ils portent la responsabilité, il est traversé par le sujet même de la marche qui en constitue le fil rouge et dont l’installation Desire Lines de Tatiana Trouvé livre une archive sensible.
Généreux don de l’artiste, cette œuvre recense deux cent douze grandes marches de l’histoire de la littérature, de la musique et de la poésie, mais également des mouvements contestataires et progressistes. Au fil de cette histoire, il est question d’un rapport au Monde tant physique que spirituel. Dans la continuité des thématiques abordées les années passées, le MAC VAL reste fidèle à ses engagements et rejoue à chaque exposition l’accrochage d’une collection vivante, en prise avec le monde.
« Le vent se lève » réunit aujourd’hui quatre-vingts œuvres de cinquante-deux artistes, de générations différentes.

Cette exposition progresse au gré de thématiques qui se rejoignent et se répondent pour guider le public dans cette exploration. Les œuvres laissent entrevoir le déséquilibre entre le temps si long qui précède l’apparition de l’Homme et le temps humain, depuis peu chimique, qui voit les expériences précipiter notre empreinte trop souvent destructrice.
Les œuvres évoquent la géologie, l’archéologie et les traces laissées dans les entrailles de la terre par le passé, comme aujourd’hui pour le futur.
Il est également question de l’émerveillement et de la nature comme source d’inspiration, mais aussi de son exploitation excessive, jusqu’à la production aujourd’hui d’une nature artificielle, de « remplacement ».
Il est enfin question des rituels anciens et modernes qui font corps avec la nature, tandis que se mobilisent des collectifs pour dénoncer et combattre l’aveuglement des puissances actuelles : la force du « nous » face au « je » porte l’espoir d’une mise en commun, opposée à l’individualisme extrême et à la course au profit immédiat, défendant une autre façon de pratiquer la terre, vitale.

Communiqué de presse
PDF - 630.2 ko
Télécharger
Petit journal
PDF - 60.7 ko
Télécharger

Pistes audioguides

Présentation de l’accrochage par Alexia Fabre, conservatrice en chef
Bianca Argimon
Melancholia xxi
Bianca Argimon
Weltschmerz
Charlotte Charbonnel
Paleomancie
Charlotte Charbonnel
Présentation de sa pratique et de l’œuvre Acouskarstic
Ali Cherri
Petrified-fragments
Clément Cogitore
A propos de la narration et des images trouvées ou fabriquées
Julien Discrit
Pensées
Julien Discrit
Présentation de sa pratique et de l’œuvre Chants d’oiseaux
Anne-Charlotte Finel
La crue
Nicolas Floc’h
Architectures invisibles
Nicolas Floc’h
La couleur de l’eau
Nicolas Floc’h
Recifs artificiels
Joana Hadjithomas et Khalil Joreige
Time capsules et zig zag over time
Benoit Maire
Deux outils et unstable weapons
Angelika Markul
Si les heures m’étaient comptées
Philippe Mayaux
Lignes du masozoique
Philippe Mayaux
Sinusoidons
Bernard Moninot
La mémoire du vent
Roman Moriceau
Botanische garten
Roman Moriceau
Flowers
Roman Moriceau
Fungy flowers
Jean Christophe Norman
Ojos
Jean Christophe Norman
Présentation de sa pratique
Enrique Ramirez
Nuevo mundo
Enrique Ramirez
Présentation des ouvres Un hombre que camina et El diablo
Evariste Richer
Micachrome
Marion Verboom
Minicry
Marion Verboom
Toc

L’affiche

Les artistes

Boris Achour, Dove Allouche, Pierre Ardouvin, Bianca Argimon, Hicham Berrada, Michel Blazy, Christian Boltanski, Véronique Boudier, Charlotte Charbonnel, Ali Cherri, Clément Cogitore, Émile Compard, Julien Discrit, David Douard, Jean Dubuffet, Anne-Charlotte Finel, Nicolas Floc’h, franckDavid, Charles Fréger, José Gamarra, Lola González, Dominique Gonzalez-Foerster et Ange Leccia, Joana Hadjithomas & Khalil Joreige, Benoît Maire, Pierre Malphettes, Didier Marcel, Angelika Markul, Jean-Charles Massera, Philippe Mayaux, Bernard Moninot, Roman Moriceau, Jean-Luc Moulène, Tania Mouraud, Jean-Christophe Norman, Gina Pane, Laurent Pernot, Mirela Popa, Laure Prouvost, Enrique Ramírez, Evariste Richer, Loup Sarion, Bruno Serralongue, Tal Coat, Stéphane Thidet, Jean Tinguely, Thu Van Tran, Gérard Traquandi, Tatiana Trouvé, Morgane Tschiember, Agnès Varda, Marion Verboom, Virginie Yassef…


Partenaires

Ressources documentaires

Voir le dossier documentaire proposé par le centre de documentation du MAC VAL. Il présente une série de ressources sur l’artiste et sur les thématiques abordées dans l’exposition.